Collectif Aînés IS

Historique et mission

Message d'erreur

You are accessing IVPSA - Institut sur le vieillissement et la participation sociale des aînés using an unencrypted connection. For your security, IVPSA - Institut sur le vieillissement et la participation sociale des aînés only supports account logins using a secure protocol such as HTTPS. You can switch to HTTPS by trying to view this page again after changing the URL in your browser's location bar to begin with "https" instead of "http". Please contact site admin for help if this error continues.

Le Collectif aînés isolement social – ville de Québec

Pourquoi?

  • L’isolement social touche plus de 15 % de la population âgée de 65 ans et plus.
  • Il a été démontré que l’isolement social peut avoir des impacts physiques, sociaux et psychologiques importants, et peut même augmenter la mortalité.
  • En conséquence, l’isolement social est un problème social important.

Quoi?

  • Dans le cadre du programme Nouveaux horizons pour les aînés et s’inspirant de programmes implantés en Grande-Bretagne, le Collectif cherche à diminuer l’isolement social de 1500 aînés vivant dans 11 secteurs de la ville de Québec, à développer avec les acteurs en place une synergie durable et à sensibiliser la population de Québec à l’isolement social et à ses impacts.
  • Par la création de partenariats (organismes communautaires, milieux de la santé, administrations publiques, etc.), le Collectif vise à augmenter l’efficacité des interventions en évitant les dédoublements de services et ainsi mieux aider et accompagner la population visée.

Comment?

Comment pouvons-nous être et agir ensemble pour mieux aider les personnes aînées isolées socialement?

  • Le cadre de référence d’AgeUK (Jopling 2015) fournit une réponse en proposant un ensemble de mesures démontrées efficaces ou prometteuses pour diminuer l’isolement social.
  • Ce cadre permet de s’assurer que tous les leviers nécessaires à la création d’une synergie visant la diminution de l’isolement social sont activés.
  • Il combine des actions faite auprès d’individus (personnes aînées isolées, intervenants, population générale) et sur leur milieu de vie. Ainsi, pour aider à diminuer l’isolement social, il faut tout à la fois :
    1. Services de base : Prendre contact avec les personnes isolées, comprendre leurs besoins et les soutenir dans leurs efforts pour participer socialement;
    2. Interventions directes : Offrir des services diversifiés, à participation libre, effectués personne à personne ou en groupe, qui aident au maintien des relations sociales existantes; qui facilitent la création de nouveaux liens; et qui contribuent à changer la façon dont les gens perçoivent les liens sociaux;
    3. Services Passerelle : Faciliter l’accès aux transports et aux outils informatiques, afin que les personnes puissent accéder physiquement aux lieux d’activités et virtuellement aux informations dont ils ont besoin pour participer socialement;
    4. Facilitateurs structurels : Créer des environnements physiques et sociaux propices à la participation sociale des aînés en soutenant le développement des communautés en s’alliant avec les ressources existantes; en facilitant la mise en place de projets de voisinage solidaire, de bénévolat ou axés sur le vieillissement actif et en santé

Avec qui?

Depuis ses débuts, le Collectif cherche à étendre le partenariat vers des acteurs venant de divers milieux et agissant auprès des aînés. Il peut déjà compter sur la collaboration du CIUSSS de la Capitale-Nationale, de la Ville de Québec ainsi que de la Direction de santé publique du Québec. À ces trois organismes s’ajoutent une douzaine d’organismes suprarégionaux préoccupés par la question de l’isolement des aînés.

Au cours des prochaines années, le Collectif s’associera avec de nouveaux collaborateurs et partenaires afin d’améliorer la capacité de la collectivité de Québec à répondre aux besoins des personnes aînées isolées socialement. Par son mode de fonctionnement et sa structure, le Collectif met en place des mécanismes qui lui permettent d’espérer la création d’une dynamique collaborative durable. Une collaboration qui permettra de mettre en lumière les manques existants pour combler les besoins des personnes aînées isolées.