Partenariat

Historique et mission

Message d'erreur

You are accessing IVPSA - Institut sur le vieillissement et la participation sociale des aînés using an unencrypted connection. For your security, IVPSA - Institut sur le vieillissement et la participation sociale des aînés only supports account logins using a secure protocol such as HTTPS. You can switch to HTTPS by trying to view this page again after changing the URL in your browser's location bar to begin with "https" instead of "http". Please contact site admin for help if this error continues.

La participation sociale des aînés suscite un vif intérêt chez les aînés, les décideurs, les intervenants du secteur public ou communautaire en raison des nombreux changements sociaux et démographiques. En effet, un nombre grandissant de baby-boomers joignent les rangs des aînés, bousculant l’équilibre démographique au Québec, au Canada et dans la plupart des pays occidentaux; les nombreux programmes sociaux et les politiques gouvernementales doivent être revus; les nombreux organismes communautaires et autres dépendent en bonne partie d’un bénévolat qui s’essouffle et se transforme; la multiplication des projets de vie à la retraite modifie favorablement la perception du vieillissement et réinvente la vieillesse (Havard School of Public Health, 2004; Hick, 2005; Geiss, 2007; Zedlewski et Butrica, 2007; National Seniors Productive Ageing Centre, 2012).

Cet intérêt pour la participation sociale s’est traduit dès 2007 par la mise en commun de ressources provenant de quatre partenaires de la présente demande : l’Institut sur le vieillissement et la participation sociale des aînés de l’Université Laval (IVPSA), le Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec (CEVQ), la Direction de la santé publique de la région de la Capitale-Nationale (DSP-CN) et l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Une analyse critique des écrits et une consultation auprès d’aînés de la Capitale- Nationale (région 03) ont été réalisées afin de documenter quatre aspects : les définitions de la participation sociale, ses liens avec la santé des aînés, les facteurs favorables ou défavorables et les interventions qui la favorisent. Les résultats et les méthodes utilisées lors de ces travaux ont attiré l’attention d’autres chercheurs et intervenants au Québec, au Canada et à l’extérieur du Canada. Plusieurs d’entre eux ont interpellé les auteurs de ces travaux, afin de recevoir du soutien pour leurs réflexions et leurs actions visant la participation sociale des aînés. Ces échanges ont donné lieu à une de demande de subvention de développement de partenariat au CRSH obtenue au printemps 2013.

Ces premiers travaux ont mis en lumière l’étendue de la participation sociale et sa complexité. Ils ont fait ressortir les limites du travail en solo et l’impératif de se regrouper dans une équipe en partenariat interdisciplinaire, intersectoriel (recherche et pratique) et interrégional. Les membres (chercheurs, partenaires et collaborateurs) de ce partenariat en formation sont interpellés par les enjeux collectifs et individuels associés au développement des connaissances et des pratiques relatives à la participation sociale des aînés : a) le respect des diversités (diversité des définitions de la participation sociale, des interventions, des acteurs impliqués, des parcours de vie des aînés); b) l’accès égalitaire aux possibilités de participation sociale. Assurer cet accès suppose une connaissance approfondie des conditions qui la favorisent ou qui la freinent, ainsi que des interventions sensibles aux choix des aînés et à leurs différentes situations de vie; c) le développement des solidarités par l’implication des membres du partenariat à toutes les étapes de développement et de réalisation du projet et par l’appropriation des projets et de leurs résultats par les aînés.

Pour répondre aux enjeux actuels liés à la participation sociale des aînés, tous les membres du partenariat souhaitent développer une vision élargie de la réalité étudiée et une approche intégrée de la recherche et de la pratique. Les participants impliqués considèrent le partenariat comme un moyen efficace pour mobiliser les connaissances au bénéfice de leurs étudiants, de leurs organisations et d’un large public, que ce soit au Canada ou à l’international.

références

Geiss, R. (2007). Après le Japon, la France ... Faire du vieillissement un moteur de croissance. Paris : Institut Montaigne.

Harvard School of Public Health (2004). Reinventing Aging: Baby Boomers and Civic Engagement. Cambridge, Massachusetts : Harvard School of Public Health.

Hick, S. (2005). Social Welfare in Canada: Understanding Income Security. Carleton, Ont.: Thompson Educational Publishing.

National Seniors Productive Ageing Centre (2012). Older people building better communities through informal community leadership. Australian Government, Department of Health and Ageing. 18 p.

Zedlewski, S. et Butrica, B. (2007). “Are we taking advantage of older adults potential?” Perspectives on productive aging (Urban Institute), 9, 1-8.